06/01/2014

Je t'écris de Montségur

Ce soir il y a moins de neige. La montagne a le parfum du bleu, comme la nuit, qui glisse doucement sous son manteau d'étoiles. Je pense à celles et ceux qui un jour sont partis, laissant derrière eux les cendres de leur Eglise brûlée. 220 Bons hommes et bonnes femmes, que l'on appelle cathares...

J'ai rêvé un jour, de leur tapis de cendres et de bois calciné, comme une blessure à jamais béante. C'est pour vous que j'écris... Personne ne peut plus vous défendre, sauf ce que vous avez dit devant l'Inquisiteur.

Je suis fier de marcher sur vos traces. La nuit vient de tomber, le vent de la mer apporte sa douceur, il faut partir pour pouvoir revenir.

IMontségur 16 novMG_1308.jpg

Les commentaires sont fermés.