13/03/2016

Montségur dimanche 13 mars 1244, dimanche 13 mars 2016

Montségur, les cathares, bûcher de Montségur, Consolament

 


- Vilanòva de Menerbés, Mediatèca, 18 h : conferéncia de Joan-Loís Gasc sus Montsegur
Jean-Louis Gasc  donnera une conférence « Il était une foi Montségur » , le Samedi 19 mars 2016 à 18h A la médiathèque de Villeneuve-Minervois (Médiathèque - Espace Culturel - Complexe Vitalis Cros - 11160 Villeneuve-Minervois—04 68 26 19 31). Le verre de l’amitié clôturera cette soirée

« Il était une foi Montségur » est aussi le titre d’un livre de Jean-Louis Gasc, conférencier aux Monuments Nationaux. C’est le fruit de la rencontre de toute une vie entre l'auteur et le site de Montségur, qu'il a habité et n'a cessé d'arpenter, en toutes saisons, de jour comme de nuit, avec beaucoup de passion et aussi un appareil photo.  De cette longue histoire d'amour est donc né un livre mais pas que...

« S’il y a un secret à Montségur il est au fond du cœur de celles et ceux qui demandent à de recevoir le consolament, ce baptême d’ordination qui allaient faire d’eux des Bons chrétiens, des bons hommes et des bonnes dames. Le choix des flammes un dimanche 13 mars en 1244 :

 « Avant la reddition du château de Montségur, se firent hérétiques : Guilhem de Lahille, Raimond de Marceille, Pierre Robert, Guilhem de Narbonne, Brasilhac, Raimond de Belvis, Pons de Narbonne, sa femme Arsende, Arnaud Doumerc et sa femme Brune, Jean Rey, Arnaud Teulier, Raimond de Tournebouïx, Guilhem Garnier, Guilhem Delpech, Corba, femme de Raimond de Péreille, Guillemette Aicard et Ermengarde d’Ussat. … Ils reçurent le consolament ».

 On peut y ajouter Esclarmonde de Péreille qui reçoit le consolament avec sa maman, Corba et le chevalier Bernard de Saint Martin qui partageait ainsi le destin de son compagnon de combat le chevalier Guilhem de Lahille.

 « Père Saint Dieu juste des Bons esprits, donne nous à connaître ce que tu connais et à aimer ce que tu aimes. »

 

 

 

Les commentaires sont fermés.