15/03/2016

Mardi....dernier. (Le 15 mars 1244)

"Mardi dernier, ma soeur Félipa et moi allâmes voir ma mère Corba , et là ma soeur et moi avons "adoré" cette hérétique et ses compagnes comme il a été dit, après quoi nous prîmes congé de Corba et de ses compagnes et sommes rentrées chez nous.

Ce fut mardi (15 mars) et le lendemain les hérétiques furent brutalement tirés du castrum de Montségur et brûlés."

Déposition d'Arpaïx de Rabat devant frère Ferrer et frère Pierre Durant inquisiteurs....

La fumée a du rester longtemps des 220 brulés de ce mercredi 16 mars 1244. Longtemps à trainer sur l'horizon bleu de Montségur, celui qui en cette mi mars, joue entre le printemps et la neige, la morsure du froid et puis celle du feu.

J'ai marché sous les étoiles de l'été dans la maison des Bons hommes, là où dans l'ombre des temps Corba a dit adieu à ses deux filles, en choisissant la lumière de la mort.

Entre le feu et la glace quel fantôme erre encore sur la pierre et dans le vent?

Les blessures de l'histoire restent vivantes et les larmes sèchent plus vite que le sang.

Montségur, les cathares, bûcher de Montségur, Consolament, Corba de Péreille, Arpaïx de Rabat, Félipa de Mirepoix, Esclarmonde de Péreille